FR DE

Aînés et jeux d’argent : je t’aime, moi non plus !

Les jeux d’argent et de hasard sont un divertissement très prisé chez les aînés en Suisse : plus de 50% des joueurs réguliers sont âgés de 55 ans et plus.

Il existe plusieurs catégories de joueur

Le joueur récréatif - jouer est considéré comme un simple divertissement. Les joueurs ne mettent pas en danger leurs finances et acceptent de perdre de l’argent sans tenter de « se refaire ».

Le joueur problématique - le jeu devient problématique lorsque la pratique de ce dernier entraîne des conséquences négatives. Souvent, on constate une augmentation de l’argent utilisé pour le jeu et une tendance à miser plus souvent des sommes plus importantes.

Le joueur excessif ou pathologique - le jeu est considéré comme une addiction. Le plaisir se transforme en besoin et le désir de « se refaire » est omniprésent après avoir perdu, malgré les conséquences négatives pour la personne et ses proches.

Le jeu excessif touche entre 75'000 et 120'000 personnes en Suisse.

Bien que le jeu pratiqué avec modération apporte des aspects positifs de convivialité et de divertissement et que la plupart des gens jouent sans que cela ne soit problématique, certaines personnes peuvent perdre le contrôle et se mettre en difficulté.

Les aînés sont vulnérables face aux jeux d’argent. Parfois isolés, ils vivent des bouleversements personnels stressants liés à la sortie de la vie professionnelle, aux décès de proches ou à la maladie. Les personnes à la retraite disposent de beaucoup de temps libre, souvent accompagné par une baisse de revenu, ce qui favorise un appât du gain rapide. Par ailleurs, en vieillissant, certaines personnes peuvent développer des troubles de la mémoire. De plus, les lieux de jeu tels que les cafés, les casinos ou encore les kiosques sont des endroits où les aînés trouvent de la compagnie, du divertissement et de la valorisation.

Tous ces éléments peuvent constituer des facteurs de risque pour les aînés jouant aux jeux d’argent et de hasard. La perte de contrôle sur le comportement de jeu peut vite arriver. La personne se met alors à jouer de plus en plus et à miser des sommes toujours plus importantes. Les conséquences négatives du jeu excessif ne tardent pas à survenir : tensions familiales, problèmes financiers, stress, etc.

Mais quels sont les signes ?

  • être préoccupé par le jeu
  • avoir besoin de miser de plus en plus d’argent
  • devenir nerveux, irritable, agressif lorsqu’on essaie d’arrêter
  • ne pas accepter de perdre de l’argent et jouer pour « se refaire »
  • jouer pour s’évader de ses problèmes
  • emprunter de l’argent pour jouer
  • mentir à son entourage
  • ne pas payer ses factures
  • contracter des crédits
  • se sentir de plus en plus stressé, déprimé, souffrir d’insomnie, de maux de ventre ou de tête

Quelques conseils pour garder un comportement de jeu sain et responsable

  • Considérer le jeu uniquement comme une forme de divertissement, une perte d’argent en est le coût
  • Fixer des limites de temps et de budget avant le début
  • Garder la tête froide et faire des pauses
  • Accepter de perdre et ne pas tenter de se refaire
  • Avoir d’autres occupations et loisirs que le jeu
  • Demeurer actif au quotidien, maintenir un réseau social

Les conséquences pour les proches peuvent être importantes. Il est connu que le jeu excessif entraine des conflits conjugaux, familiaux, sociaux qui se traduisent par des mensonges, des problèmes de communication, des absences, et parfois de la violence.

Quelques conseils pour l’entourage

  • Assurer sa sécurité financière (faire l’état des lieux des finances, éviter les prêts, faire bloquer un compte, ...)
  • Exprimer de manière claire son inquiétude, ses craintes et ses attentes à la personne concernée
  • Discuter des conséquences du jeu excessif sans juger afin de comprendre la situation
  • Soutenir la personne concernée mais fixer des limites
  • Contacter des professionnels pour obtenir des conseils et un soutien

Si vous avez besoin d'aide

Vous êtes joueur ou vous côtoyez un joueur ? Nous pouvons vous aider. Il n’est jamais trop tôt pour en parler, il n’est jamais trop tard pour se faire accompagner :

  • Addiction|Valais – www.addiction-valais.ch

Monthey : Château-Vieux 3B, 1870 Monthey, tél. 024 472 51 20

Martigny : Rue de la Poste 12, 1920 Martigny, tél. 027 723 60 66

Sion : Rue du Scex 14, 1950 Sion, tél. 027 327 27 00

Sierre : Général-Guisan 2, 3960 Sierre, tél. 027 456 22 77

Visp : Bahnhofstrasse 17, 3930 Visp, tél. 027 948 49 00

A consulter également
Promotion santé Valais (PSV)
Rue de Condémines 14 Case postale 1951 Sion +41 (0)27 329 04 29 +41 (0)27 329 04 30
Nous suivre