FR DE

Tabac

Confinement, un bon moment pour arrêter de fumer ?

Une consommation #jeresteàlamaison

Le confinement détourne les pauses cigarettes règlementées au travail en offrant, par le biais du télétravail ou du chômage technique, des opportunités sans limites de consommation tabagique. Il transforme les moments de diversions comme les rencontres avec des ami·e·s, les sorties en groupe ou les activités collectives, en des moments solitaires, voir ennuyeux, pouvant mener les personnes fumeuses à augmenter leurs pratiques tabagiques. Par ailleurs, chez certains individus le cocon familial se remplit avec la présence des enfants et/ou du conjont·e, exposant également de cette manière les autres habitants à la fumée passive. 

Un modérateur de stress fiction ou réalité 

Cette période à tendance anxiogène pousse les fumeurs à penser que le tabac détient un rôle de pondérateur leur permettant de maintenir un équilibre face au stress encouru. Pourtant, le tabac n’est pas un réel anxiolytique et la majorité des personnes expriment se sentir plus libres et calmes quelques semaines après un arrêt de cigarettes.
 
Envisager de reprendre le contrôle sur sa consommation de tabac permet d’entrer en action et de reprendre un certain pouvoir face au sentiment d’impuissance qui peut parfois se faire ressentir en ces temps. Pour y arriver, il existe différentes façons de réagir au stress autrement qu’en fumant, comme la pratique d’une technique de relaxation que ce soit des exercices de yoga, l’écoute de musique, des promenades en nature ou encore un bon repos.  
 

L’arrêt du tabac, une perspective au goût du jour 

La période de pause ou de ralentissement que provoque cette pandémie dans la vie active peut être perçue comme une occasion particulière et même unique pour prendre du temps pour soi, pour se faire du bien. Le fait d’agir, et d’être en tant qu’individu dans la création de soi, diminue les ruminements ainsi que les renfermements dans des idées négatives. 
 
Réduire ou arrêter de fumer devient alors une alternative afin de se donner les meilleures chances d’être confortable au quotidien et de traverser au mieux une possible infection par le Coronavirus, ce dernier étant susceptible de provoquer de fortes fatigues ainsi qu’une atteinte respiratoire. De plus, l’arrêt de tabac permet des améliorations cardio-respiratoires rapides, d’où son intérêt en tout temps.
 
Même si la liste des occupations classiques semble s’être réduite, c’est peut-être l’occasion de laisser exprimer sa créativité pour en trouver d’autres. Cet exercice s’avère d’autant plus intéressant s’il permet de moins penser au tabac. Il s’agit donc de s’occuper l’esprit en réaménageant ou en décorant différemment son intérieur, en trouvant des exercices physiques à faire à l’intérieur, en lisant enfin sa pile de livres, en ressortant ses laines et ses aiguilles, en faisant un album des dernières photos,  en prenant un cours sur Internet, en écrivant son journal, en triant de vieilles affaires, en dessinant, en commençant son jardin, etc. 
 

Plan d’attaque 

Compte tenu du confinement, il est judicieux de bien se préparer à une diminution ou un arrêt du tabac avec des stratégies et d’éventuelles aides médicamenteuses pour soutenir un certain confort. Par exemple, il est possible d’avoir recours à des substituts nicotiniques comme les patchs, sprays buccaux, gommes, pastilles ou autres médicaments prescrits. Votre médecin, pharmacien, les sites certifiés tel que www.stop-tabac.ch, la ligne téléphonique suisse au 0848 000 181 sont présents pour vous aider dans cette initiative. Pour des soutiens spécialisés, un médecin tabacologue est disponible via une consultation téléphonique  pour divers encouragements et des aides personnelles. Même durant cette période, une liste de tabacologues actifs est accessible sur le site www.stop-tabac.ch.

Lien

Promotion santé Valais (PSV)
Rue de Condémines 14 Case postale 1951 Sion +41 (0)27 329 04 29
Nous suivre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok