FR DE

Notre histoire

La fondation Senso5 est née d’une vision humaniste de l’alimentation qui veut contrebalancer une vision nutritionnelle selon laquelle manger est restreint au domaine de la santé et de la gestion du poids corporel. Dans cette vision humaniste, “l’alimentation devient ouverture au monde et point d’ancrage de l’identité, en réintroduisant l’importance de la convivialité, du plaisir, du sens et des sens” (Alyette Defrance, 1994).

Un avant-projet novateur

Entre 2003 et 2005, par projet pédagogique intitulé “5 sens pour apprendre”, Doris Buchard, Janie Luisier (enseignantes à Saillon), Alexandra Hugo et Anne-Claude Luisier (professeurs chercheuses à la Haute école valaisanne) décident d’explorer une nouvelle voie en matière de promotion de la santé, par la mise en place d’une démarche innovante, sensorielle où le plaisir est au centre des apprentissages et de l’acte de manger.

Cet avant-projet concerne une dizaine d’enseignants de la première enfantine à la sixième primaire soit plus de 200 enfants âgés entre 4 et 12 ans (centre scolaire de Saillon). L’intérêt des enseignants, le plaisir des enfants, le prix “Prix santé-entreprise 2005” de la section suisse de l’association européenne pour la promotion de la santé (A.E.P.S) mettent en avant l’intérêt scientifique et pédagogique de la démarche.

Naissance de Senso5

Senso5 devient un projet cantonal avec pour objectifs de développer des moyens pédagogiques validés et durables pour toutes les classes valaisannes et d’évaluer les effets de cette éducation à l’alimentation sur les enfants. Le Conseil d’Etat valaisan décide de soutenir financièrement pendant cinq ans le développement de ce projet et désigne un comité de pilotage et un chef de projet.

La Ville de Sion s’engage

Sur le terrain, Senso5 s’organise. La Ville de Sion devient le site pilote du projet. Deux cent enfants sont suivis durant cinq ans.

Le calendrier a été respecté. Le développement et la validation des activités a suivi les différentes années scolaires comme prévu au départ. Ainsi en cinq ans de projet, cinq programmes ont été testés, évalués et validés. La coordination entre les différents acteurs (enseignants, chercheurs, Ville de Sion) a bien fonctionné.

Senso5 dans le plan d’étude romand (PER)

Les moyens Senso5 sont les moyens officiels en Valais pour l’éducation nutritionnelle exigée par le nouveau plan d’étude romand et sont une mesure prioritaire du plan d’action cantonal dans le domaine de la santé. Ces moyens sont recommandés pour toute la Suisse romande par la commission intercantonale des moyens d’enseignements.

Et l’histoire continue…

En 2012, le rapport scientifique final, mémoire du projet et de son évaluation est terminé. En 2013, ce rapport est validé par l’Institut de médecine sociale et préventive de Lausanne. Une aventure s’achève. L’histoire, elle, continue. 2012 voit la création de la fondation Senso5. La fondation souhaite développer de nouveaux projets en s’appuyant sur les compétences acquises durant la première phase du projet à savoir:

  • Concrétiser dans un projet d’intervention des données scientifiques actuelles
  • Aborder le domaine “alimentation saine” sous l’angle de la sensorialité, du contenu de l’assiette et du comportement
  • Utiliser le marketing social en promotion de la santé et en prévention pour une prise en compte optimale des spécificités des mangeurs

Depuis sa création en 2012, la fondation Senso5 n’a eu de cesse de faire vivre son crédo « 5 sens pour apprendre » à travers ses nombreux projets, formations, conférences et congrès.

Le projet Senso5 dans les écoles est maintenant appliqué dans le programme de formation suisse et il est en cours d’implémentation et d’adaptation les classes du Haut-Valais et de Suisse allemande. Ce projet a pour objectifs principaux le développement de la curiosité et le plaisir d’une alimentation variée. Les moyens pédagogiques sont annuellement diversifiés et adaptés aux différents publics.

La volonté de la fondation de toucher des publics différents est également réalisée à travers un projet de recherche à portée pratique, intitulé « alimentation, autonomie et qualité de vie chez les séniors », qui a débuté en 2013. A travers l’implémentation d’outils pratiques dans les centres médico-sociaux et autres institutions partenaires, ce projet vise d’une part à garder les séniors en bonne santé le plus longtemps possible et d’autre part d’assurer la qualité de vie nécessaire au maintien de leur autonomie. L’alimentation et le plaisir jouent un rôle essentiel pour le maintien d’une bonne santé et constituent un élément central de ce projet.

Egalement entamé en 2013, le projet de recherche intitulé « Ouverture du répertoire alimentaire et sensorialité chez les enfants avec des troubles du spectre autistique (TSA) » consiste en l’élaboration d’outils d’éducation à l’alimentation pour des enfants avec TSA. Il est réalisé dans le prolongement de la conception d’outils pour les enfants sans TSA (enfants neurotypiques). D’autres projets peuvent être consultés dans le menu “Nous connaître” – rubrique “Nos projets”.

Tout au long de notre histoire et de nos activités, nous tâchons d’encourager un rapport sain à l’alimentation et de sensibiliser différents profils et générations de mangeurs à l’importance du plaisir et à la curiosité dans l’alimentation

 
Promotion santé Valais (PSV)
Rue de Condémines 14 Case postale 1951 Sion +41 (0)27 329 04 29 +41 (0)27 329 04 30
Nous suivre