FR DE

Fumée tertiaire: nouvelle campagne de Promotion santé Valais

La fumée tertiaire reste méconnue, bien qu'il s'agisse d'un thème bien documenté dans la littérature scientifique

Ce jeudi 15 octobre est lancée la nouvelle campagne de sensibilisation à la fumée tertiaire de Promotion santé Valais qui se décline 2 visuels représentant deux situations emblématiques de la fumée tertiaire une à domicile et l’autre en voiture, ainsi qu’une brochure traduite en 7 langues. Le thème de la fumée tertiaire est méconnu autant chez les professionnel·le·s de santé que du grand public, bien qu’étant un thème bien documenté dans la littérature scientifique.  

Une fumée passive pas si passive que ça

Lorsqu'une personne fume, la fumée exhalée se dépose sur toutes les surfaces de l'environnement et se combine avec des molécules de l'environnement pour former de nouvelles substances potentiellement dangereuses pour la santé: c'est la fumée tertiaire, qui, de plus, résiste à l'aération et subsiste pendant des semaines, voire des mois.  
 
Les jeunes enfants les plus exposés  Les jeunes enfants jouent souvent sur le sol, ils mettent en bouche tout ce qu’ils trouvent et leur peau est plus fine que celle des adultes. Ils sont ainsi plus exposés à la fumée tertiaire que les adultes. Chez ceux-ci, la fumée tertiaire augmenterait les risques de maladies du foie, de cancers, d’atteintes cardio-vasculaires, de fibroses, de maladies pulmonaires inflammatoires ou de retard de cicatrisation. Pour les enfants, la fumée tertiaire favoriserait une augmentation des risques de développer un asthme, des allergies, des infections ORL, des coliques du nourrisson, des troubles du comportement tels une hyperactivité.

Mot d’ordre : fumer à l’extérieur du domicile et de la voiture

Afin de sensibiliser les parents et proches de jeunes enfants aux méfaits potentiels de la fumée tertiaire, une brochure explicative est envoyée aux professionnel·le·s de la santé en lien avec les parents de jeunes enfants, gynécologues, pédiatres, sages-femmes, infirmières, ainsi qu’aux pharmacies, maternités et structures d’accueil de la petite enfance, accompagnée d’une affiche. Déclinée dans sept langues afin d’atteindre le plus de personnes possible, ainsi que des communautés à très forte prévalence tabagique, la brochure propose comme moyen d’éviter la fumée tertiaire de s’abstenir de fumer à l’intérieur du domicile ou de la voiture.  
 
www.fumeetertiaire.ch

Contact presse:

 Cathy Berthouzoz, responsable de la campagne, Promotion santé Valais, , 078 865 66 13.
Patricia Schumacher, chargée de prévention Haut-Valais, Promotion santé Valais, , 079 124 34 05.

Télécharger le communiqué au format PDF

Promotion santé Valais (PSV)
Rue de Condémines 14 Case postale 1951 Sion +41 (0)27 329 04 29
Nous suivre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok