FR DE

Qu’est-ce que le jeu excessif ?

Description du trouble

Le jeu excessif est un trouble psychique reconnu par l’OMS depuis les années 90. Le DSM 5 (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) classe cette dépendance dans la section des troubles addictifs, au même titre que l’alcool ou les drogues. Les joueurs excessifs ont souvent d’autres dépendances comme par exemple l’alcool, le tabac, les médicaments ou les drogues.

Chiffres-clés
    • Entrée en traitement 5 ans environ après le début des problèmes de jeu

    Les joueurs excessifs entrent en traitement environ 5 ans après le début des problèmes de jeu. Durant ce temps de latence, les conséquences financières, sociales et sanitaires deviennent très importantes, car les joueurs entrent rapidement dans une spirale dont ils peinent à s’en sortir, même s’ils pensent pouvoir gérer la situation.

     

    • 21 casinos en Suisse et plus de 46'000 personnes exclues

    L’offre de jeu a augmenté ces dernières années en Suisse, notamment depuis l’introduction des casinos en 2000. 21 casinos sont actifs et les jeux de loteries sont de plus en plus nombreux et diversifiés. Ces circonstances ont amené les autorités à légiférer (loi sur les maisons de jeux en 1999 et convention intercantonale sur les loteries et paris en 2006). Les cantons romands ont décidé d’unir leurs efforts et de lancer un programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ). Ce mandat a été confié au Groupement Romand des Études sur les Addictions (GREA).

     

    • Entre 551 et 648 millions de francs suisses par année de coûts sociaux liés au jeu excessif

    Il s’agit des dépenses de santé additionnelles, de production non réalisée et de perte de qualité de vie liée à la santé. Le coût social par joueur pathologique et par année est compris entre 15'000 et 17'000 francs.

    Base légale

    La LJAr (loi sur les jeux d’argent) et ses ordonnances sont entrées en vigueur le 01.01.2019. La LJAr remplace la loi sur les maisons de jeu du 18 décembre 1998 et la loi sur les loteries du 8 juin 1923. La LJAr vise quatre buts principaux :

    • La population est protégée de manière appropriée contre les dangers inhérents aux jeux d’argent, en particulier contre le jeu excessif
    • Les jeux d’argent doivent être exploités de façon sûre et transparente
    • Les bénéfices nets des jeux des loteries et paris sont affectés intégralement et de manière transparente à des buts d’utilité publique
    • Une partie du produit brut des jeux de casinos est affecté à l’assurance-vieillesse survivants et invalidité

    La LJAr autorise l’exploitation des jeux de casinos en ligne, précédemment interdits.

    Promotion santé Valais (PSV)
    Rue de Condémines 14 Case postale 1951 Sion +41 (0)27 329 04 29 +41 (0)27 329 04 30
    Nous suivre